Le métabolisme se retrouve dans tous les processus physiques et chimiques qui ont lieu dans nos cellules. Sa fonction principale est, entre autres, de transformer les nutriments des aliments en énergie nécessaire pour que le corps puisse remplir toutes ses fonctions vitales.

Nous recevons très souvent deux questions : « comment maigrir en accélérant le métabolisme ? » et « que dois-je faire pour que mon métabolisme brûle plus ? ».

À partir de 40 ans, le métabolisme ralentit de 10 %, de 20 % à partir de 50 ans et de 30 %. à partir de 60 ans. Ces chiffres signifient qu’en mangeant et en bougeant de la même façon, nous dépensons moins de calories et prenons du poids chaque année. C’est pour cette raison qu’à partir de ces âges-là, il est plus difficile qu’auparavant de perdre du poids.

Le nombre de régimes que nous avons suivis dans notre vie est également une autre cause du ralentissement de notre métabolisme. À chaque fois que nous avons très faim ou que nous sautons des repas, notre métabolisme ralentit pour que les réserves de notre corps nous permettent de tenir le plus longtemps possible (car nos genes ont évolués avec nos modes de vie citadins, nous n’avons plus les gènes d’autrefois, où nos ancêtres mourraient de faim).

Il faut également tenir compte que « le centre » de notre métabolisme se trouve dans nos glandes thyroïdes. C’est la raison pour laquelle il est important de faire des analyses sanguines afin de contrôler nos hormones T3, T4 et TSH et de d’écarter la possibilité d’hypothyroïdie, un dérèglement qui ralentit réellement le métabolisme.

Revenons au métabolisme en lui-même. Le foie, les cellules graisseuses et les muscles sont les éléments qui déterminent si l’énergie est libérée ou si elle doit être stockée. Il est donc intéressant d’aider les cellules de nos organes : les muscles, les cellules graisseuses (que se passe-t-il si nous essayons un traitement corporel pour aider à déloger la graisse et à activer ces cellules ?) et le foie (que se passe-t-il si de temps en temps nous l’aidons à se nettoyer avec une cure détox ?).

Après des années passées à travailler dans un cabinet médical, à donner des conférences et des formations en entreprise, à écrire des articles ainsi que mon livre (et à échanger des opinions avec mes collègues du secteur et à me mettre à jour chaque année), nous avons constaté que la meilleure façon d’activer le métabolisme est de faire de L’EXERCICE (pour activer les muscles, les cellules graisseuses et aider le foie à fonctionner plus rapidement).

Concrètement, des exercices qui feront augmenter vos pulsations et les baisser d’un coup. Ces exercices portent le nom HIIT (ce nom vous dit peut-être quelque chose si vous avez vu à la salle de sport des circuits de 15-30 minutes ou des cours en vidéo sur internet). Si vous ne faites pas du tout de sport, ces exercices pourront vous paraître trop difficiles ou exténuants, mais vous pouvez appliquer les principes du HIIT à n’importe quel type de sport. Par exemple, en allant marcher, vous pouvez faire 1 minute de jogging ou de marche rapide toutes les 5 minutes, ou encore rouler à vélo à la vitesse maximale pendant 1 minute toutes les 3 minutes.

Pouvons-nous aider notre métabolisme avec notre régime alimentaire ? Oui, en partie. Certains éléments et certaines plantes peuvent aider. Notamment :

– le guarana

– le gingembre

– les épices piquantes comme le poivre.

N’oublions pas également le potentiel du froid pour booster notre métabollisme : passer l’hiver enfermés ne nous aidera pas à l’activer. Le froid permet de brûler davantage. Nous vous recommandons donc d’au moins sortir marcher ou d’aller à la piscine, même s’il fait froid. Jouez avec le métabolisme afin d’atteindre vos objectifs.

 

 

 

NEUS ELCACHO

Diététicienne intégrative avec une formation officielle et internationale, notamment de la Harvard Medical School. Elle consulte à Barcelone et en ligne dans le monde entier. Elle dispense plusieurs cours en ligne, donne des conférences chaque mois, organise une retraite annuelle de santé intégrative, est vulgarisatrice et collaboratrice pour les médias, dont Vogue, RTVE, La Vanguardia, Cosmopolitan, Catalunya Radio, TV3, Objetivo Bienestar…

Elle est membre numéro 2861 de l’Académie espagnole de nutrition et de diététique. Elle est l’auteur du livre publié par le groupe Planeta La dieta de las emociones

Write A Comment

Découvrez tout !

Et recevez un 15 % de remise
sur votre première commande